lundi 28 avril 2014

Utiliser l’antanaclase

Cette figure de style est la répétition d’un mot polysémique dont le sens de chaque apparition est différent.
  • Il était convaincu que la qualité d’impression de son rapport ferait bonne impression sur son patron

La reprise peut se faire avec une autre forme du même mot (par exemple, un verbe à l’infinitif et le même verbe conjugué).
  • Georges avait beau regarder les tulipes avec insistance depuis trois heures, ça ne regardait pas sa voisine.

Aussi, dans un dialogue, un mot peut être repris par un autre personnage pour lui donner un sens différent qui l’arrange.

       — Donc, vous admettez que vous étiez le seul maître à bord de ce navire, conclut l’avocat.

       — Mais, je n’étais plus maître de moi-même, se défend le capitaine.



L’antanaclase peut être implicite si le mot polysémique fait l’objet d’une ellipse ou est remplacé par un pronom.
  • Béatrice avait appris à regarder avec les yeux du cœur pour les occasions où les siens ne suffisaient pas.
  • Je révisais mes tables de multiplication sur celle de la cuisine.

Cette figure de style est surtout utilisée pour attirer l’attention sur les différents sens d’un mot, pour imager l’expression d’une idée, créer des effets insolites ou burlesques, ou pour déplacer le sens d’une conversation ou d’un débat à l’avantage d’un des protagonistes.

Caroline

Aucun commentaire:

Publier un commentaire