mardi 8 décembre 2015

Type psychologique de personnages (9)

Le cynisme :
Philosophie prônant que la seule voie possible pour accéder au bonheur passe par l'abandon des illusions des conventions sociales et de l'opinion publique : richesse, conformisme, ambition, désir de gloire et de pouvoir, etc. Elle soutient que si on s’abstient de baser nos jugements et nos décisions sur les valeurs communément admises afin de vivre en accord avec la nature, on atteindra la vertu ou l'excellence. Il s'agit donc autant d'un mode de vie que d'une école de pensée.



Le personnage cynique peut :
— tenir la nature humaine en mauvaise opinion,
— vivre à contre-courant,
— avoir un intérêt pour la vie animale et les « lois » de la nature,
— mépriser les bonnes intentions,
— ignorer les qu’en-dira-t-on,
— faire des choses « immorales »,
— transgresser des règles sociales implicites (ou explicites),
— pratiquer la loi du plus fort,
— vivre en ermite ou en retrait,
— préférer la compagnie des animaux à celle des hommes,
— être nostalgique d'une époque où les gens étaient (soi-disant) plus près de la nature,
— vouloir briser ce qu'il considère comme les illusions des autres,
— bousculer les traditions,
— contester l'ordre établi,
— etc.


Étant donné sa philosophie, le personnage cynique agit souvent différemment des autres. Ses réactions ou ses décisions tranchent régulièrement avec le « bon sens », les conventions sociales ou ce qu'on attend d'un personnage avec ses caractéristiques (excepté, son cynisme). Aussi, ce sont ses interrelations qui sont le plus intéressantes à développer. Non seulement, il prend au dépourvu les autres personnages, mais aussi le lecteur.

Caroline

Aucun commentaire:

Publier un commentaire