mardi 20 octobre 2015

Type de séquences d'action (7)

Le sacrifice : 
Renoncement ou privation volontaire en vue d'une fin morale, religieuse ou utilitaire. Tous les renoncements ne sont pourtant pas des sacrifices. Un sacrifice fait mal. Il s'agit d'un choix s’apparentant à un dilemme : soit entre deux opportunités qui nous plaisent énormément ou deux possibilités qui nous rebutent complètement.

Le sacrifice peut se faire par rapport à soi ou par rapport à l'autre, par exemple est-ce le personnage A ou le personnage B qui subira le malheur. Des fois, il s'agit d'un bonheur pour l'un et d'un malheur pour l'autre (comme dans le cas, qui accompagnera le personnage C au spectacle). D'autre fois, il s'agit de départager entre deux malheurs différents (comme dans le cas, qui mourra et qui vivra avec le complexe du survivant).

L'idée de renoncement peut englober un large éventail de possibilités :

— un privilège,
— la sécurité,
— l'amour,
— l'amitié,
— un honneur,
— la vie, 
— la dignité,
— une activité plaisante, 
— un objet,
— une position, 
— un projet, 
— un animal,
— la foi,
— etc.


Même lorsque le choix concerne plus d'un personnage, le sacrifice n'est pas un choix qui se fait à plusieurs : c'est le personnage qui se sacrifie qui fait de lui-même ce choix. Il décide, même si cela lui arrache le cœur, pour diverses raisons de laisser le meilleur choix à un autre personnage ou du choix qu'il laissera tomber.


Caroline

Aucun commentaire:

Publier un commentaire