lundi 10 février 2014

Le schéma actanciel


Le schéma actanciel, en comparaison au schéma narratif, permet de distinguer les rôles et les relations entre les actants d’un récit en les classifiant selon six catégories réparties sur trois axes. Voici une représentation visuelle du schéma actanciel :




L’axe du désir/vouloir
Un sujet poursuit la quête d’un objet. Généralement, le sujet est un personnage qui a ou à qui on donne un objectif à atteindre (l’objet). Cet objectif peut prendre la forme d’un objet à acquérir (le médaillon de la déesse Océoria), d’une action à poser (délivrer la demoiselle en détresse), d’une valeur à défendre (la justice), d’une qualité à prouver (sa bravoure, son courage, sa ruse), etc.

L’axe de la communication/transmission
Le destinateur est ce qui pousse le sujet à atteindre son objectif (la déesse Océoria, l’intrépidité, l’amour), alors que le destinataire est ce qui bénéficiera de l’atteinte de cet objectif (la demoiselle délivrée, le sujet lui-même).

L’axe du pouvoir
Tout ce qui aide le sujet dans sa quête de l’objet est un adjuvant. Tout ce qui lui nuit est un opposant.

Commentaires généraux
Notons que les actants d’un récit ne se limitent pas à ses acteurs (personnages ou animaux et objets animés), mais englobent aussi tout objet, concept, valeur, etc., qui puisse avoir un impact (un rôle, une relation) dans le déroulement du récit. Ainsi, un actant pourrait être la rafale de vent, le sabre, le pirate cruel, le courage, le chat du voisin, le bruissement des feuilles mortes, la vendeuse de maïs soufflé, l’espoir…

Ensuite, il est fréquent que le même actant soit classifié sous différentes catégories. Par exemple, le sujet est souvent aussi un des destinataires de sa quête.

Également, chaque catégorie peut contenir plus d’un actant : le destinateur peut être à la fois un personnage et une valeur, les destinataires peuvent être multiples, les adjuvants et les opposants sont généralement aussi nombreux que le nombre de péripéties vécues par le sujet, etc.

Enfin, il va sans dire que plus d’un schéma actanciel peut être tiré du même récit. Il suffit, par exemple, de choisir d’analyser le récit selon le point de vue d’un autre sujet. Pour qui souhaiterait en savoir davantage sur le schéma actanciel, voici un lien intéressant.

Karine
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire